Le Sacré de Birmanie ou chat Birman

Ce chat alors sacré vivait en Birmanie. Le premier couple de ces chats aurait été apporté en France par un milliardaire américain en 1920. Le mâle mourut pendant la traversée, mais la femelle Sita, mit au monde une portée de chatons. La race, perpétuée par l’élevage, fut reconnue en France en 1925.

De taille moyenne, le sacré de Birmanie possède un corps massif et un squelette lourd. Les yeux du birman sont d’un bleu profond que possédait selon une légende. Une particularité sur ses pattes arborant des gants blancs.

Le sacré de Birmanie est un animal timide, doux et affectueux. C’est également un grand joueur. Il cohabite sans problème avec d’autres animaux, notamment les chiens et il adore également les enfants, faisant de lui un parfait animal de compagnie.

Le Sacré de Birmanie demande un brossage régulier, non que sa fourrure ait tendance à s’emmêler mais pour la santé de son poil et de sa peau. L’alimentation du Sacré de Birmanie doit être adaptée à son poids, son âge et son degré d’activité physique.

Problèmes de santé s’introduisent à partir de l’âge de sept ans. Les troubles de digestion, des reins ainsi qu’un souci de surpoids. D’où l’importance de lui offrir un régime alimentaire adapté et il est recommandé de passer à un régime adapté avec des croquettes.

Proverbes

  1. “À bon chat, bon rat” : se dit de deux ennemis également pugnaces. Un bon chasseur peut trouver un adversaire à sa mesure.

  2. “Quand le chat n’est pas là, les souris dansent” : le supérieur absent, les subordonnés en profitent pour ne plus travailler.


Expressions

  1. « Donner sa langue au chat » : initialement rester sans voix ; par extension, avouer son ignorance, arrêter de réfléchir à un problème et demander la solution.

  2. “Appeler un chat un chat” : appeler les choses par leur nom.



Les caractéristiques des Chats et leurs statuts en France

Le Chat domestique est l’un des principaux animaux de compagnie et compte aujourd’hui une cinquantaine de races différentes reconnues par les instances de certification. Les chats ont diverses vocalisations dont les ronronnements, les miaulements, les feulements, et ils communiquent par des positions faciales et corporelles.

  • Les premières domestications auraient eu lieu il y a 8 000 à 10 000 ans au Néolithique.
  • Le chat possède des sens très développés et on lui a même prêté des pouvoirs surnaturels.
  • Ses vibrisses et ses oreilles sont aptes à percevoir des vibrations indécelables pour les humains.
  • Son ouïe est particulièrement sensible dans les hautes fréquences : il perçoit des ultrasons jusqu’à 50 000 Hz alors que l’oreille humaine est limitée à 20 000 Hz.
  • Sa vision est de 287°, contre seulement 180° chez l’homme. La nuit, l’aspect brillant des yeux multiplie son acuité visuelle dans l’obscurité. Il peut avoir les yeux de différentes couleurs : bleu, vert, jaune, marron…
  • Il possède deux cents millions de terminaux olfactifs, contre cinq millions pour l’homme et il sait bien détecter la nourriture avariée et empoisonnée.


Les animaux de compagnie jouissent d’une très grande popularité en France. La moitié des Français déclarent en posséder et 18 % de ceux qui n’en ont pas, pensent en acquérir à l’avenir. Le chat et le chien arrivent en tête des animaux préférés des Français. L’Hexagone est le deuxième pays d’Europe après la Russie avec la plus large population féline. Les trois races de chat les plus prisées en 2017 sont le maine coon, le sacré de Birmanie et le bengale. En près de cinquante ans, le nombre de chats en France a plus que triplé.

Pourquoi les Français préfèrent-ils les chats aux chiens ?

  • Parce que le chat nous offre plus de liberté et il supporte bien de rester un week-end seul à la maison,
  • Comme il gêne moins comme il n’aboie pas comme les chiens. La société est moins tolérante avec les chiens,
  • Moins d’obligations pour adopter un chat qu’un chien,
  • Un chat coûte moins cher qu’un chien à l’achat ou à l’adoption et puis les chiens vont plus souvent chez le vétérinaire que les chats,


En France, aucune loi n’interdit spécifiquement de manger du chat ou du chien. Ce qui est interdit, c’est explicitement de tuer un animal dit de compagnie pour sa consommation ou de commercialiser sa viande.En droit pénal français, de tels actes sont passibles de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende.

Pour être introduits sur le territoire français, il doit satisfaire aux conditions suivantes :

  • être identifiés par puce électronique (transpondeur) implantée sous la peau (norme ISO 11784 ou annexe A de la norme ISO 11785).
  • avoir été soumis à une vaccination contre la rage en cours de validité
  • être munis d’un passeport européen délivré par un vétérinaire habilité par l’autorité compétente attestant de l’identification et de la vaccination contre la rage.
  • Le nombre d’animaux que vous pouvez importer est limité à 5.


Le premier chat porteur du SRAS-CoV-2 qui vivait avec une personne malade du Covid-19 a été détecté en France. Quatre chats naturellement infectés signalés à ce jour dans le monde. La transmission de l’Homme au chat est rare mais la distanciation est recommandée.